Le Cassoulet de ma grand-mère {Mazamet}

Vite vite, le printemps est là, et il reste encore peu de journées fraîches, pour déguster une bon plat réconfortant :) – tel un bon cassoulet. En même temps, ici, pas besoin de prétexte hivernal, il se déguste toute l’année! Dans notre jolie région « Occitanie« , il y a autant de cassoulets qu’il y a de cuisinières, de resto et de confréries! le sujet est même parfois sensible, la recette disputée :))  Pour moi, le choix est fait, c’est celui de ma grand-mère, qui à mes yeux est le meilleur.

Ma mamie Tarnaise, à l’accent chantant, nous a quitté en début d’année et elle emporte avec elle ses secrets de cuisine et son sacré tour de main. A l’intar des spaghettis à la tomate et à la saucisse, j’ai du cherché, interrogé…bon je dois l’avouer, cette fois, ma recette n’égale pas la sienne. Mais qu’il est bon de se rappeler au travers d’un plat la douceur de l’enfance. Ma grand-mère, était une fabuleuse cuisinière et j’ai de nombreux souvenirs d’elle et moi au marché, dans sa cuisine. Le tablier fleuri, les petits ramequins, la liste de courses en pattes de mouche, les bons plats familiaux autour desquels nous nous rassemblions. Ces même plats dont j’écrivais déjà la liste dans mes cahiers de vacances, enfant. Aujourd’hui, y’a plus qu’à… enfiler le tablier, s’approprier les gestes, réunir, raconter, pour faire perdurer la générosité de la cuisine des gens qu’on aime

 

Le cassoulet de ma grand-mère
Write a review
Print
Pour 4 à 6 personnes
  1. 400 g de haricots blancs secs (lingots)
  2. 300 g de coustellous (travers de porc)
  3. 2 andouilles (saucisses de couenne)
  4. 1 rond de saucisse de Toulouse
  5. 2 cuisses de canard confites
  6. 200 g de couenne coupée en morceaux
  7. 3 tomates
  8. 1 oignon piqué de clou de girofle
  9. 1 persillée
  10. 1,5 L d’eau chaude
  11. Sel & poivre
La veille
  1. Faire tremper les haricots dans un grand volume d'eau froide. Laisser toute la nuit
Le lendemain
  1. Faire cuire les haricots avec une feuille de laurier, un oignon piqué de clou de girofle et 1 càc de gros sel pendant 45 minutes. Egoutter dans une passoire et rincer à l’eau tiède.
Cuisson des viandes
  1. Pendant la cuisson des viandes, faire revenir dans de la graisse de canard toutes toutes les viandes afin qu'elles rissolent. Réserver dans une assiette. Dans ce jus, faire revenir la persillée, les tomates pelées et coupées tout petit.
Cuisson du cassoulet
  1. Dans une grande marmite (en fonte de préférence), mettre les couennes au fond et successivement une couche de haricots et une couche de viandes – coustellous et andouilles. Ajouter les tomates persillées et faire cuire à feu moyen-doux pendant une heure et demie.
  2. Au bout de ce temps, ajouter la saucisse de Toulouse et le confit, le tout enfoui dans les haricots. Laisser mijoter à nouveau à feu doux 1 h .
  3. Veiller que les haricots soient toujours recouvert de liquide le temps de cuisson, si ce n’est pas le cas, ajouter un peu d’eau
En option
  1. A la fin de la cuisson, dresser dans un grand plat en terre et mettre le cassoulet à gratiner au four pendant 15 minutes à 180°C, avec ou sans chapelure !
Un grain de fLolie http://ungraindeflolie.com/

Belle journée!

Une pensée sur “Le Cassoulet de ma grand-mère {Mazamet}

  • 21 avril 2017 à 16:08
    Permalink

    hummmm un régal et c’est encore meilleur quand c’est une recette de famille!!! bisous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *