A la découverte de Mary Aulne, écrivain enfant

Je suis une indécise, converses ou gola, mojito ou muscat… Pareil pour le blog, cuisine ou couture, rose ou vert…bref en ce moment ici, vous l’avez peut-être remarqué, je suis revenue à ce qu’étais un Grain de Flolie à ces début, enfin anciennement les Rapporteuses, c’est à dire un blog un brin varié. Du coup attendez-vous à toujours beaucoup de bouffe mais aussi un peu plus de DIY, de fleurs, de blabla etcetera…

Et donc aujourd’hui, sans transition aucune avec le beurre d’anchois, on parle culture, kids et illustration et on va  à la rencontre de Mary Aulne, une jolie écrivaine pour enfants ! Pour un peu plus de subjectivité, je lui ai envoyé un petit questionnaire. Portrait!!

3

Curriculum

Nom : Aulne (mais c’est un pseudo… dans le métier, on dit « un nom de plume »)

Prénom : Mary

Age : Heu… 36 en vrai mais sinon, dans ma tête, j’ai 8, 14 ou 18 ans selon les moments !

Profession : assistante administrative et écrivain jeunesse

Petits surnoms : Mary, Petite Mary et parfois Alice (parce que je préfère voir le monde avec des yeux d’enfant)

Clap questions !

Explique-nous, c’est quoi être écrivain jeunesse ? Et comment tu y es venue ? J’écris des histoires qui font rêver, ou qui parlent de ce que vivent les enfants (leur relation avec leur doudou, l’amitié avec un personnage imaginaire…), ou encore j’essaie de faire passer un message qui me semble important (comme la protection de l’environnement).

J’ai toujours aimé écrire. J’ai choisi l’écriture pour la jeunesse parce qu’on peut passer de thèmes merveilleux à d’autres sujets graves selon les âges du public, parce qu’on peut écrire sous forme poétique et que j’adore jouer avec les mots, et aussi parce qu’il y a l’illustration qui apporte une dimension supplémentaire.

D’où puises-tu ton inspiration ?

Partout ! Je crois que la vie donne toujours de belles choses à observer, à entendre, à cueillir, il suffit de garder son cœur ouvert. Regarder simplement un enfant ou l’écouter parler peut me donner des idées d’écriture. Mais aussi un tableau dans une exposition, une musique à la radio, quelqu’un qui marche dans la rue… On emmagasine toutes ces expériences, puis, quand on est en écriture, on ressort tout cela et on essaie de les lier pour en faire une histoire. Finalement ce n’est pas tellement différent que lorsque vous inventez un nouveau plat !

Et quand tu es publiée … ca te fait quoi ?

C’est un vrai bonheur et une fierté, bien sûr ! C’est l’aboutissement d’un long travail ! Au début, il y a l’histoire, puis il faut trouver un éditeur qui aime ce que je lui ai raconté. Puis il y a le contrat, les modifications, les échanges avec l’illustrateur, la découverte des personnages, de la couverture et enfin l’étape de l’impression, quand l’histoire devient un livre pour de vrai. Et surtout, au bout de tout cela, il y a la chance de pouvoir délivrer un message qui me tient à cœur. Une aventure forte en émotions donc, comme une grossesse !

Quand t’étais petite, tu voulais faire quoi plus tard ?

Je voulais être styliste. Je remplissais des cahiers de vêtements que je dessinais.

J’ai commencé à écrire à l’adolescence. Comme pour beaucoup de jeunes, cette période a été difficile à traverser. L’écriture a été mon outil pour exprimer le mal-être que je ressentais et m’apaiser.

Et tes rêves aujourd’hui ?

Etre publiée, c’était un rêve que je ne pensais pas pouvoir réaliser… D’ailleurs, j’ai toujours peur que mes mots ne soient pas à la hauteur !

En plus de cela, j’ai une fille, un homme fantastique, un travail qui me plaît… Je suis extrêmement chanceuse !

Pour rigoler, parfois, je m’imagine qu’un de mes livres deviendra un film et que je monterai les marches au festival de Cannes !

Une dernière fierté de maman ?

Je suis très fière de ma fille ! Je la trouve belle, intelligente, sensible ! Elle a un regard très perspicace sur le monde et j’adore quand on discute ensemble et qu’elle me surprend par sa vision.

Et une dernière remise en question ?

Je me remets tout le temps en question ! J’ai très peu confiance en moi.

Quelle est ta dernière sortie en amoureux ?

Un ciné tout simplement ! Mais pour moi, chaque moment à deux est précieux. Quand on a vécu la solitude et qu’on trouve enfin un homme merveilleux, même faire les courses devient exceptionnel…

Un bon plan ou une adresse sur la région à nous faire partager ?

J’aime beaucoup le travail de l’Atelier du Piou. http://latelierdupiou.fr/

Cindy Vieu est d’abord une amie, mais surtout elle est illustratrice et peintre. Elle fait de superbes tableaux et objets pour les enfants. Dès qu’il y a une naissance dans mon entourage, je commande une toile à Cindy ! D’abord parce que c’est beau et puis parce que c’est un cadeau unique, fabriqué à la main !

Merci à Mary, que l’on peut retrouver ici http://maryaulne.blogspot.fr/ (avec ses dates de salons)

Et pis aussi sur Facebook et Twitter!

wishes (Copier)Belle journée!

Laisser un commentaire