Rosbif, cuisson & jus

Si demain vous recevez belle-maman à déjeuner ou que comme moi vous voulez égaler votre grand-mère chérie, cet article est fait pour vous! Rien de plus facile et efficace qu’un bon rosbif purée, si la cuisson est au top et la viande de qualité!

Et aujourd’hui, je vous parle donc viande, lubies et confidences; parce que le rosbif, c’est pour moi les tables familiales, la douceur de ma mamie, l’apéritif bavard pendant que les petites mains s’affairent en cuisine et que les bonnes odeurs viennent nous chatouiller les papilles; ce sont aussi les même gestes précis de ma mère, qui ne manque jamais de nous le cuisiner pour le chéri & moi qu’on on débarque déjeuner…

O combien de fois j’ai appelé ces 2 femmes pour connaître le secret du jus, parce qu’elle est là ma lubie, The jus de cuisson, pas une gravy ou un fond de veau…non non non, le jus du plat, qu’on met dans le trou de la purée… Et puis je me suis revue l’autre jour chez le boucher, à poser la même question relou entendue maintes et maintes fois dans mes années d’ado accompagnant à reculons sa mother au marché… « et pour le jus? »…merde…je suis comme ma mère ^^ l’héritage culinaire est en marche, mais ma foi, c’est aussi ce que je préfère à ce jus…

Alors ça y ai, j’en connais les gestes et le petit secret, mais pas de panique, si vous essayez, il arrive parfois que le jus ne soit pas au rdv, et vous ne manquerez pas de vous en décharger sur le dos du boucher ;)

P1040087

J’ai trouvé sur la toile un bel article qui rend le rosbif poétique, si si! et qui me rassure sur ma relation affective à une pièce de boeuf… Je vous invite à lire l’article « Le rosbif de ma grand-mère » du La vie et rien d’autre.

Sur ce petit épanchement carnivore et sentimental, je vous souhaite un bon week-end!

 

Rosbif, cuisson & jus

Parfloriane, 22 février 2014

Veillez à toujours sortir le rosbif une heure avant de le préparer en le déposant dans le plat de cuisson

Pour la viande : du rumsteak, ou du filet, moi je prends toujours de la tende de tranche

Pour la cuisson :  pour un rosbif saignant, je compte 12 minutes par livres (500g) à four préchauffé à température maximum . Pour un rôti à point, compter 15 minutes, pour un rôti bien cuit, compter 20 minutes

Mode d’emploi:

Ingrédients

1 rôti de boeuf – de l’huile de tournesol – du sel – du poivre – un peu de 4 épices – un petit verre d’eau

Sortir le rôti 1 heure à l’avance et le déposer dans le plat de cuisson

Préchauffer le four à 250°c

Préparer le rosbif : le masser sur toutes les faces avec un gros filet d’huile, du sel, du poivre et une pincée de 4 épices

Enfourner pour 12 minutes, un peut avant la fin de la cuisson, verser de l’eau dans le plat et gratter les sucs avec une spatule.

Sortir le rosbif du four, allonger d’un tout petit filet d’eau au besoin; verser le jus dans un bol.

Déposer le rôti sur une planche et le couvrir de papier alu pendant 10 minutes. Couper la viande en fines tranches, la déposer dans un plat de service.

Verser le jus de la viande dans le bol du jus de cuisson. Rectifier l’assaisonnement.

P1040091

Servir aussitôt

6 pensées sur “Rosbif, cuisson & jus

  • 25 février 2014 à 08:43
    Permalink

    Ton article m’a fait sourire car je ne pensais pas que les « jeunes » pouvaient être encore émue rien qu’à l’idée d’un simple rosbeef purée !! Tes conseils sont excellents (c’est une fille de boucher qui te parle !!) même si je ne procède pas ainsi. Chez moi c’est beurre, un peu d’eau (très peu) et autour je mets des une échalote coupée dans le sens le la longueur !! ça me donne un jus extra auquel je peux difficilement résister !!
    Merci pour cette publication que je n’ai jamais osée faire mais qui m’a ravit !!! Bisous

    Répondre
    • 25 février 2014 à 12:21
      Permalink

      hihi, j’avais aussi hésité publié une recette telle celle-ci, mais ça m’a fait plaisir de l’écrire :) je testerai avec plaisir ta façon de faire que je me note! bises

      Répondre
    • 25 février 2014 à 12:18
      Permalink

      entre autres, c clair!

      Répondre
  • 28 février 2014 à 07:32
    Permalink

    Un morceau de viande que j’adore ! Avec des petits oignons un régal ! Bises

    Répondre
    • 4 mars 2014 à 10:51
      Permalink

      oui, ou des gousses d’ail en chemise… :p

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *