Le millacine de ma Mamie

1er article de 2013!! youhou ..le temps passe vite…ma boîte mail déborde de newsletters, le fil d’actu hellocoton sature, mon appareil photo ne désemplit pas…

Pour me faire pardonner, une petite madeleine de proust, un gâteau d’enfance,  une recette simple, fondante, avec la petite spécificité de la pâte à peine cuite au milieu – une recette unique dans mon ♥ …

Mais aussi une recette inédite, qu’on trouve pas sur google.
Ah je le vois bien le haussement de sourcil et la moue blasée de la blogueuse culinaire  ;)) mais oui, il fut un temps, comme dirait ma copine de blog, où les recettes qu’on tenait de la patronne ou de l’amie Marguerite, se griffonnaient sur un bout de papier et se gardaient précieusement dans le fin fond d’un tiroir…

millacine

Alors en farfouillant, j’ai bien trouvé plein de recettes de Millassine Toulousaine, une sorte de flan traditionnel très apprécié de Pierre Perret mais en tout cas rien qui ne ressemble à  ce gâteau que je connais si bien.

Le millacine (ou millassou, millas, millacine selon les régions et la mamie) a la spécificité d’avoir une couche telle un flan et une couche plus cuite comme une génoise. Du coup ma photo n’est pas contractuelle…parce que je l’ai trop fait cuire :(  Voici la recette telle qu’elle est écrite sur le bout de papier de ma grand-mère depuis des décennies…

IMG_0386

Hé oui …on est cuisinière ou on l’est pas…tiens tu vois que tu comprends maintenant l’ouverture du moteur de recherche ;)

Et pour la fin de la recette, car j’ai timidement émis qu’il me manquait certains éléments :

On ajoute du jus de citron (ou rhum Negrita, fleur d’oranger..comme tu aimes ma petite )
Et on enfourne jusqu’à ce que le dessus soit cuit et que la pâte tremble quand on secoue le moule.

Bien bah voilà…

Le millacine de ma Mamie

Parfloriane, 21 janvier 2013

Le millacine de ma Mamie

Voilà pour les compléments, pour avoir le millacine a peine cuit :)

A la fin de la cuisson, la pâte doit être cuite sur le dessus mais encore tremblotante, you see ?

Ingrédients:

Mode d’emploi:

Faire tiédir le lait et faire fondre le beurre. Monter les blancs en neige avec une pincée de sel.

Fouetter les jaunes d’œufs avec le sucre. Ajouter le beurre, puis la farine et enfin le lait. Incorporer enfin les blanc en neige. Finir par l’arôme de votre choix.

Verser la préparation dans un moule préalablement beurré et faire cuire le gâteau 50 minutes à 150°C. Laisser refroidir, démouler et entreposer au frais. 

Bon app’ qu’il a l’air de nous dire Pierre !
 

 

7 pensées sur “Le millacine de ma Mamie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *