Un coup de jeune pour mon fauteuil : Etape 3 Le guindage

Après la pose des ressorts (cf Etape 2) il faut maintenant procéder au guindage. Le but étant que quand on s’assoit dans le fauteuil, la pression soit verticale et non horizontale. Sinon les ressorts lâchent et se tordent. Et faut tout refaire.

Cette étape est technique, pas compliquée mais elle ne s’invente pas.
Et cette étape fait mal au main. IL faut tirer sur les cordes quasiment toute la journée et ce n’est pas une corde de soie!!!

1 – positionner 2 semences de 14 (clou spécifique) devant chaque ressort , les espacer d’un petit centimètre


2 – Couper la corde. En gros on prend la largeur du fauteuil x 3 à et ça multiplier par le nombre de rangées de ressort. Pareil pour la profondeur du fauteuil.

Bien différencier les longueurs de cordes pour éviter de se tromper. Car on ne s’ aperçoit qu’à la fin que l’on s’est trompé….et avis aux mauvaises langues NON ce n’est pas du vécu!!!

3 – Prendre le bout d’ une corde, faire une boucle ouverte et la placer entre les deux semences.

Puis faire passer la boucle au dessus des semences pour bien maintenir et TIRER. Enfoncer les semences à l’aide d’un marteau.


Après il faut pratiquer car ça ne s’écrit pas en tout cas je sais pas faire!!!!
En gros :
Il faut d’abord passer la corde dans la 1° spirale du ressort en faisant passer la corde par dessus enrouler autour de la spirale TIRER.


Serrer d’une main pour maintenir la pression. De l’autre main TIRER puis faire passer la corde par dessus le pavillon (la plus grosse des spirales) enrouler et TIRER, maintenir la pression et Répéter l’opération jusqu’à la fin de la rangée de ressort.
Au dernier ressort, il faut tendre la corde et la fixer aux semences en passant d’abord entre les semences, enrouler une des semences puis l’autre et terminer par un nœud. TOUT CA EN TIRANT .
Réitérer cette étape pour chaque rangée des ressorts de la largeur et de la profondeur.
Vous voyer en l’écrivant c’est indigeste, en le faisant c’est sympa mais ça fait mal au main de TIRER!!!
voilà le résultat en fin de l’étape.

4 – Ensuite il faut créer le jonc pour maintenir tous les ressorts. C’est pour cette raison que l’on dit que l’assise d’un club est une assise suspendue!!!!! …..
Pour cela il faut une longue tige en fer qu’il faut tordre à l’aide d’un instrument de torture :


5 – Ficeler le jonc au ressort. En fait pour moi ça été le plus rébarbatif et le plus long car l’accés n’est pas facile surtout sur les côtés.



6 – Et ensuite on fait encore des nœud, on tire, et on termine de s’éclater les mains.


Voilà l’assise est finie, prochaine étape on enlève l’intégralité du cuir restant et on recouvre à blanc.
En attendant la suite au prochain épisode je vais m’enduire les mains de crème!!!!

Publié dans DIY

Laisser un commentaire